Vous êtes ici:

LES HORAIRES

LES PROFESSEURS

LES TARIFS

Général:

Page d'accueil


Adaptés à toutes et à tous, le karaté offre aux pratiquants la possibilité de s’épanouir physiquement mais aussi d’adhérer à une “école de vie” chère aux arts martiaux.

Les enfants y trouveront une pratique éducative et ludique qui leur permettra de canaliser leur énergie et de construire leur confiance en eux.

Les sportifs peuvent s’exprimer au travers de nombreuses compétitions auxquelles participe le JCVB. Elles sont organisées par la F.F.Karaté ou par les clubs de la région.


Nos jeunes karatékas


karateres.jp.jpg [490 ko]


Histoire Du Karaté

Gishin Funakoshi, Fondateur du "Karaté dit moderne


Les deux principales composantes du karaté actuel sont originaires de la Chine et du Japon.

Vers 1370, Daruma, moine fondateur du bouddhisme zen, s'était établi dans le temple de Shaolin pour y donner des cours de bouddhisme. S'apercevant que ses élèves se fatiguaient rapidement, il créa un moyen de relaxation et un ensemble d'exercices physiques le Kempo, ou boxe chinoise, qui rendirent célèbres ses moines dans toute la Chine pour leur courage et leur volonté.

Parallèlement, dans l'ile japonaise d'Okinawa, occupée à cette époque par les chinois qui y avaient interdit l'usage des armes (il n'y avait qu'un seul couteau, attaché à une souche, pour tout un village), les habitants ont créé le Té, art martial local, qui utilise toutes les ressources naturelles du corps humain pour se défendre.

Le karaté tel que nous le connaissons aujourd'hui est la synthèse du Kempo et du Té d'Okinawa effectuée au 18ème siècle : Kara (vide) Té (main) Do (art).

Le père du karaté moderne est Gishin Funakoshi. Il a créé vers 1890 le style shotokan qui est à l'heure actuelle le style le plus pratiqué dans le monde.
Auparavant et après lui, beaucoup de grands maitres ont créé leur style comme, par exemple, le kobayashi-ryu créé par Chashin Chiban ou, plus proche de nous, le Sankudo créé par Jean Frenette. La première école française a été créée à Paris en 1957. La France compte actuellement plus de 200 000 licenciés.